9782258137561

Un mariage en eaux troubles de Sylvie Anne

Lorsqu'elle s'éveilla, il n'était pas loin de sept heures trente et la lumière du soleil s'infiltrait par les volets. La faim qui la tenaillait l'obligea à enfiler une robe de chambre puis à descendre vers la cuisine où elle découvrit Marthe qui finissait d'avaler un petit déjeuner frugal composé d'un café et d'un fruit.
- Bonjour, ma petite, avez-vous bien dormi ?
- Très bien, mère, je vous remercie.
Marthe sursauta :
- Appelez-moi plutôt belle-maman, "mère" est trop dur.
- Je tâcherai d'y penser, je vous le promets. Savez-vous où est Paul ?
- Je l'ignore. Dans son bureau peut-être ? Si vous avez besoin de quelque chose, c'est plutôt à moi qu'il faut le demander.
- Mais il est mon mari.
Un sourire s'afficha sur le visage de Marthe, elle cligna des yeux avec un air presque narquois.
- Bien sûr, lâcha-t'elle en repoussant sa chaise, il ne me viendrait pas à l'idée de penser le contraire. Je vais faire un brin de toilette. A toute à l'heure.
Quand elle sortit de la cuisine, Alice remarqua que sa tasse et son assiette traînaient sur la table comme si elle souhaitait que ce soit sa belle-fille qui les débarrasse. Elle se déplaça jusqu'à la fenêtre, l'ouvrit pour inspirer. Le chant de quelques pinsons mêlé à celui des merles qui s'ébattaient dans l'herbe emplit ses oreilles. Elle mordit dans le morceau de pain qu'elle avait trouvé, écouta ce concert improvisé tandis qu'au loin les premiers ouvriers arrivaient à l'usine.
- Je suis Madame Bersac, murmura-t'elle alors, il va bien falloir qu'elle l'admette !

Extrait du roman Un mariage en eaux troubles de Sylvie Anne paru aux Presses de la Cité dans la collection Terres de France le 11 mai 2017. Lu et apprécié, je vous en parle ICI.

Cet extrait est tiré de notre excellent Almanach des Terres de France 2018.

Je vous souhaite une agréable journée,
une douce semaine à vous tous.