9782258115354

Les Ombres de l'enfance d'Henriette Bernier

Alors, Claude, t'y vas ? Tu t'rhabilleras pas après, pour ton père ça ira mieux, tu mettras ta chemise et tes chaussons.
Elle l'a appelé par son prénom... Parce que c'est demain la rentrée ? Ca se peut. 
Claude connaît la manoeuvre. Il va chercher un seau, dans lequel il fait couler l'eau chaude du bassin du fourneau, qu'il remplit ensuite d'eau froide parce qu'il ne faut jamais le laisser vide, il va dans la remise qui communique avec la cuisine, et il verse l'eau chaude dans la grande bassine qui sert occasionnellement de baignoire. Il repasse sa main dans ses cheveux. Il n'aime pas leur couleur, ni claire ni foncée. Il y en a qui disent "queue de vache", mais c'est châtain le vrai mot pour cette couleur-là. Ce qu'il voudrait, c'est que son père les lui coupe un peu moins courts, mais ce ne sera encore pas le cas aujourd'hui...
Il se déshabille, complètement, il n'aime guère, mais sa mère va venir vérifier qu'il a bien tout enlevé. Heureusement qu'on l'entend toujours arriver, à cause de sa canne, comme ça s'il est debout dans la bassine il s'assoit en vitesse, pour qu'elle ne voie pas "tout". Elle lui apportera sa chemise et ses chaussons. Les chaussons, ça va. Mais la chemise... C'est elle qui l'a recoupée dans une vieille du père, il nage dedans tellement elle est large. Elle lui a dit :
- Au moins tu seras à l'aise et pour le soir à la maison c'est bien bon.
Clac Pchch Clac Pchch, un coup le bruit sec de la canne, un coup le bruit sourd du pied gauche qu'elle traîne. Voilà sa mère.
- T'es encore dans l'eau ? Allez, sors de là, que je passe tout en revue.
Des pieds à la tête aujourd'hui, il n'y échappera pas. C'est demain la rentrée.

Extrait du roman Les Ombres de l'enfance d'Henriette Bernier paru aux Presses de la Cité dans la collection Terres de France le 12 mars 2015.
Extrait tiré de l'excellent Almanach Des Terres de France Presse de la Cité 2017, cliquez ICI. L'Almanach Des Terres de France 2018 est en librairie depuis le 31 août dernier.

Quatrième de Couverture :
Depuis les bancs de l'école en 1950, Dilette la trop discrète, Gigi le bienheureux, et Bouboule le mal-aimé ont lié intimement et pour toujours leurs destins.
Des pages de tendresse au plus près des âmes et des coeurs blessés.

Octobre 1950, c'est la rentrée des classes dans un village de la Meuse. L'instituteur y gère la classe unique avec autorité et bienveillance. Parmi ses élèves, il y a Dilette, petite orpheline sur laquelle veille sa grand-mère ; Gigi, benjamin d'un couple d'origine italienne, enfant heureux d'une famille unie et enfin Claude, dit Bouboule, élevé sans tendresse, taciturne et sournois.
C'est sur les bancs de l'école que ces trois enfants vont lier intimement et pour toujours leurs destins puis grandir entre ombres et lumière.

Un beau roman au plus près des âmes et des coeurs blessés.
 
A propos de l'auteure :
Henriette Bernier est née dans la Meuse, de parents paysans. Après avoir passé son diplôme à l'Ecole Normale de Bar-le-Duc, elle devient institutrice puis professeur de collège dans la Meuse, en coopération en Algérie et en Côte d'Ivoire, et enfin dans la Marne. Depuis qu'elle a pris sa retraite, elle se consacre entièrement à l'écriture et à ses trois passions : la nature, les chats et Léo Ferré.

TERRES DE FRANCE - PRESSES DE LA CITE - NOUVEAUTE SEPTEMBRE 2017 

(Cliquez ci-dessus)