9782370733740_1_75

Les fruits tombent des arbres - Florent Oiseau - Allary Editions - en librairie depuis le 19 août 2021 :

Est-ce la vie qui crée le hasard, ou l'inverse ?

Parce que son voisin, comme le fruit d'un arbre, est tombé raide mort à l'arrêt Popincourt, Pierre se retrouve à errer sur la ligne du bus 69, "Fantôme urbain", comme il se définit lui-même, c'est un type plus très jeune et pas encore très vieux qui cherche des réponses dans de grands verres de lait glacé.

De laverie automatique en comptoir de bar kabyle, la liberté guide ses pas. Fumer des cigarettes avec les tapins de la rue Blondel, monter une mayonnaise pour une célèbre actrice sur le retour, appeler sa fille Trieste et se rappeler Venise...
tout fait aventure quand on regarde bien et qu'on ne regrette rien.

Ne pas faire grand-chose : voilà l'extraordinaire.

Il y a du Antoine Blondin chez Florent Oiseau, dont l'humeur vagabonde excelle à capter l'ironique poésie de l'ordinaire. Après Je vais m'y mettre, Paris-Venise et Les Magnolias, Les fruits tombent des arbres poursuit son exploration d'une condition humaine sauce cocktail, résolument oisive.

J'ai été embarquée par ce roman que je viens de terminer et que j'ai adoré. De suite, je suis entrée dans l'histoire de Pierre, bouleversé par le décès subit de son voisin à l'arrêt de bus 69. 
Pierre ne connaissait même pas Jean-Luc qui vivait dans le même immeuble que lui mais à partir de ce moment fatal, il va s'interroger sur la vie de Jean-Luc. Quel était le but de son "dernier trajet" en bus. Pierre va essayer d'imaginer où allait Jean-Luc ? Que pouvait-il faire ?
Chaque jour, il va prendre le bus 69 et rêver, rêver la vie que pouvait avoir le défunt...
Le jour anniversaire des soixante ans de Jean-Luc, sa veuve va organiser, avec le Club de Vélo auquel appartenait son feu mari  un rassemblement de vélos et prendre "à coup de pédales" la direction du "dernier voyage" de Jean-Luc...
Une histoire incroyable qui nous prend aux tripes. Un roman qui nous interroge sur la vie, le mariage mais pas que... 
Vraiment un formidable ouvrage à lire ! Je ne vous en dévoile pas plus... Un livre qui se dévore !

Publié chez Allary Editions, Les fruits tombent des arbres de Florent Oiseau est le Coup de Coeur de nos deux libraires de Vienne : Lise-Marie Dolenc et Murielle Gobert qui nous l'ont présenté lors de la rentrée littéraire de leur Librairie Passerelles. 

Florent Oiseau sera présent à la Librairie Passerelles de Vienne ce jeudi soir, 14 octobre, à 19 heures. Une belle soirée littéraire en perspective. Je ne sais pas si la soirée est complète mais vous pouvez toujours téléphoner à la librairie ou réserver par mail voir ci-dessous.

244755242_1850112901828119_513639919205000443_n

Florent Oiseau est né en 1990 à Montfermeil. Il vit à Paris. Il a été pompiste, chômeur, barman, plongeur, réceptionniste de nuit, ouvrier dans une usine de pain de mie, crêpier, et employé de train de nuit. Il est aujourd’hui surveillant dans un lycée de la banlieue parisienne.

J'en profite pour vous souhaiter une douce soirée et bonnes lectures à vous toutes et à vous tous.