La-promee-de-Bois-Joli

En librairie le 11 avril 2019 !

La Promesse de Bois-Joli - Lyliane Mosca :

En Champagne. Dix ans après le drame qui l'a rendue orpheline, Lara étouffe dans sa vie trop tranquille. Lorsqu'elle ne s'occupe pas de son frère, la jeune femme rêve d'amour et de musique. Sa route croise celle d'Audran, maître verrier au passé mystérieux. Est-ce une folie de s'abandonner à ce coup de foudre ?

Dans la vie de Lara, il y a la musique, la nature, la rêverie. Professeur de collège près de Troyes, elle joue du violoncelle au sein d'un orchestre symphonique. Elle habite avec sa grand-mère et son jeune frère Julien qui peine à surmonter le traumatisme de l'accident mortel de leurs parents, neuf ans plus tôt. Alors Lara s'évade lors de promenades solitaires sur son setter. Au village de Creney, elle aime se recueillir devant le monument aux cinquante-trois martyrs. Le visage photographié d'un résistant de vingt ans la trouble tant. Ne ressemble-t-il pas à celui qui hante ses rêves, la nuit ?
Un jour, en visitant des ateliers d'artistes, elle rencontre Audran Mondeville, verrier, la trentaine séduisante. Et pleine de mystère. Sans rien se révéler de leurs passés respectifs - à la demande d'Audran -, ils tissent une relation secrète.
Mais tout finit par se savoir au village, et leur liaison ne plaît pas à tout le monde...

Lyliane Mosca a passé son enfance à Ancy dans l'Yonne. Diplômée d'un bac littéraire, elle s’installe dans l'Aube en 1965. Après une vingtaine d'années passées au sein de différentes entreprises, elle change de voie devient pigiste puis journaliste pour L'Est-Eclair.
Aujourd'hui, Lyliane Mosca se partage entre ses chroniques littéraires, le théâtre, le bénévolat et bien sûr l’écriture. Auteur d’une dizaine de romans dont Une femme en mauve remarqué et préfacé par Philippe Besson, Les Gens de Laborde, Prix du Conseil Général de l’Aube en 2010, elle se distingue par un goût pour le romanesque ; d’une écriture vive et contemporaine, elle est passée maître dans l’analyse des sentiments les plus intimes.

9782258162990ORI 

En librairie depuis le 4 avril 2019 !

C'était ma petite soeur - Yves Viollier :

Comment vivre avec un sentiment d’abandon depuis l’enfance ?
En ces années 1960, Jeanne a grandi de famille d’accueil en famille d’accueil. Elle raconte sa vie, ses petites sœurs retrouvées et celle qui a eu plus de chance…

Nous ne savions pas ce qui nous attendait...

Jeanne se souvient. L'été 1960 s'achève, elle a sept ans. L'Assistance publique les a confiées, elle et ses deux demi-soeurs, à mademoiselle Eugénie qui vit avec ses parents au château des Marguerites. Jeanne a connu les coups et les brimades, avant. Ici, elle goûte, le coeur à peine apprivoisé, à une certaine insouciance : soigner les bêtes, déguster la bonne brioche chaude...
Un jour, tous se pressent autour d'un bébé dans son berceau drapé de blanc. "Ta petite soeur", a murmuré Mademoiselle, les yeux brillants.
Jeanne, petite marguerite, voudrait juste qu'on l'aime, un peu, vraiment, beaucoup. Mais elle comprend qu'on ne lui dit pas tout...

D'une plume magnifique, Yves Viollier fait vivre une voix de l'enfance, celle, véridique, de Jeanne, qui, devenue grande, cherchera partout sa place et le chemin de la résilience. Un roman bouleversant.
Yves Viollier est né en Vendée. Il commence très jeune à écrire des poèmes. Professeur de Lettres. Ses premiers ouvrages le font remarquer par Robert Laffont qui publie en 1988 la trilogie Jeanne la Polonaise. C'est avec ses romans vendéens qu'il fait son entrée au sein de l'Ecole de Brive. Il a obtenu, entre autres, le Prix Charles Exbrayat, le Prix du Roman populaire, et le grand prix catholique de Littérature. Il est également critique littéraire à La Vie

9782258152649ORI 

En librairie depuis le 4 avril 2019 !
Hiver 1991. Près de Lorient. Plusieurs suspects et autant d’alibis après l’assassinat de Franck Hamonic, que personne ne regrettera. Mais les autres meurtres ?  En plus de sa sagacité, c’est la maîtrise du gendarme Derval qui est mise à l’épreuve quand enquête et sentiments s’entremêlent…
Par l’auteur de Trois femmes en noir.
 
Ciel noir sur Port-Louis. Hiver 1991.
Une petite fille est percutée à vélo par un chauffard, introuvable.
Sept jours plus tard, on découvre le corps sans vie de Franck Hamonic, pendu au bout d'une corde. Suicide ? Le gendarme Philippe Derval en doute : beaucoup auraient bien réglé son compte au jeune voyou, alcoolique notoire. On interroge Sterenn, adolescente un peu paumée et soeur de Franck, qui partageait ses virées nocturnes. Elle livre des aveux édifiants.
Journées noires pour Derval : d'autres meurtres suivent. En plus de sa sagacité, sa maîtrise de soi est mise à l'épreuve quand enquête et sentiments s'entremêlent.

Les brumes de décembre se dissiperont-elles pour faire la lumière sur ces deux affaires que Derval pressent liées ?
Daniel Cario est né en 1948 au Faouët, dans le Morbihan, en plein Centre-Bretagne.
Après des études au lycée de Lorient, il est devenu instituteur puis professeur de lettres modernes en collège. 
Pendant plusieurs années, il a été responsable du secteur formation de la Ligue française de l’enseignement du Morbihan. Il s’est alors intéressé tout particulièrement aux cultures populaires d’essence traditionnelle, et notamment à la danse et à la musique. Il a tout d’abord écrit des ouvrages techniques : Du terroir à la scène : la tradition de danse bretonne et le spectacle et La Danse bretonne, puis il s’est lancé dans le roman en utilisant ses connaissances en matière de culture populaire avec deux trilogies, la première comprenant Le Sonneur des halles, La Musique en bandoulière et La Complainte de la grive et la seconde portant sur le monde des tailleurs-brodeurs bretons au XIXsiècle : Le Brodeur de la nuit, Les Habits de lumière et La Parure du cygne.
Il a continué à se diversifier en écrivant des romans pour adolescents, La Guerre des Trotte-menu et Coup d’Etat chez les Trotte-menu, mais aussi des romans noirs et des policiers dont Au grenier, Prix du roman Produit en Bretagne 2015. Trois femmes en noir est son huitième roman aux Presses de la Cité.

9782258153776ORI

En librairie depuis le 4 avril 2019 !
On appelait Louison « la Garçonne », braconnière solitaire des bois de Sologne en ces années
1930. Presque dix ans plus tard, au terme d’un long exil dans le nord du Canada, elle revient sur les lieux d’un drame qu’elle n’a jamais oublié. A la fois par désir de vengeance et en quête de ses origines...
A vingt ans, sa beauté rousse ensorcelante et son indépendance dérangent. Celle qu'on surnomme "la garçonne" aime s'aventurer la nuit tombée dans la profondeur des bois pour braconner. Les villageois s'interrogent : pourquoi cette orpheline est-elle la protégée du puissant comte de Cressey ? Un soir de novembre 1937, deux hommes l'agressent. Un traumatisme dans sa chair qui va bouleverser pour toujours son rapport à la vie, à la mort. Emportant avec elle ses secrets, Louison décide un jour de quitter son village de Sologne. Loin de ceux qui ont veillé sur elle, enfant, loin de ceux qui la haïssent... Et loin aussi de celui qui n'a jamais cessé de l'aimer.
Pour mieux fomenter sa vengeance ? Quand les années noires de l'Occupation auront révélé, parmi les habitants de Saint-Roch, les valeureux et les lâches...

Gilbert Bordes, éternel conteur de la nature et des âmes.
Né en Corrèze, Gilbert Bordes a été instituteur puis journaliste et est aujourd’hui luthier et écrivain. Membre de l’école de Brive, il est l’auteur d’une quarantaine de romans.
Je remercie Marie-Jeanne Denis ainsi que Yéléna Charton, Attachées de presses dans l'excellente maison d'édition Presses de La Cité pour l'envoi en service presse de ces quatre formidables ouvrages à mettre bien en évidence par nos librairies indépendantes, à donner en conseils de lecture. Nous lecteurs, chroniqueurs, bibliothécaires etc.., nous le dirons jamais assez !

LISEZ - PRESSES DE LA CITE