Lucie Lumière

Lucie Lumière - Gérard Georges : En librairie depuis le 13 septembre dernier.

Le portrait plein de vie de Lucie, petite "herbe folle" de douze ans, adoptée par une famille de cultivateurs auvergnats. Instantanés d'une époque pleine d'insouciance, au rythme des yéyés, et chronique savoureuse d'un village et de ses habitants.

Dans la ferme familiale des Collange, la benjamine, Lucie, est la pièce rapportée, l'enfant adoptée de l'Assistance publique. Pas vraiment aimée, juste tolérée. Les Collange ont fait "fortune" grâce à la culture de l'ail rose ; le père est toujours dans ses champs ; la mère toujours après la bonne. Entre Roland, son grand dadais de "frère", et sa "soeur" Edith,  adolescente disgracieuse, Lucie est un vent de liberté et de vitalité, qui n'aime rien tant que parcourir la nature et retrouver son ami Clément...
Chez elle et au village, depuis le café jusqu'à l'épicerie, partout on dit qu'elle a le diable aux trousses. En cette année 1963, Lucie a une révélation : un jour, c'est sûr, elle sera écrivain.

Que je me suis attachée au personnage de Lucie. Lucie qui n'est pas vraiment heureuse, pas vraiment malheureuse... Elle est "un peu le vilain petit canard" étant donné qu'elle ne vit pas avec ses vrais parents. Elle s'interroge ? Qu'a-t'elle fait pour être aussi méprisée ? Méprisée par ses parents adoptifs et les commères du village ? De la plupart des adolescents du collège ?

Par contre, elle est la meilleure élève de sa classe de cinquième. Elle lit beaucoup. Elle s'est fixé un but dans la vie : devenir auteure... La suite, vous la connaîtrez en lisant cet excellent roman de Gérard Georges qui m'a passionnée et qui est tellement bien écrit.

Né à Montbrison dans le département de la Loire, Gérard Georges est romancier, poète et nouvelliste. Il a notamment publié aux Presses de la Cité : La Promesse d'un jour d'été, L'Ecole en héritage, Les Amants du chanvre, Les Chemins d'améthyste et A la Belle Marquise.

J'ai eu la chance de rencontrer Gérard Georges sur l'un des grands salons littéraires d'Arsac-en-Velay qui se déroulent chaque année en avril. Nos échanges ont été très intéressants. Gérard Georges nous parle dans ses romans de notre histoire, de l'histoire de nos parents et grands parents, nos traditions, de notre culture. J'aime lire ses ouvrages. Pour en savoir plus sur ce formidable auteur cliquez ICI.

Bon après-midi à vous tous ! Bonne lecture !

Je remercie le service presse des éditions Presses de la Cité de m'avoir permis de découvrir Lucie Lumière en avant/première.