9782709660730-001-T

NOS ANCETRES ETAIENT-ILS PLUS HEUREUX ? Jean-Louis BEAUCARNOT

Comment c'était avant Facebook, Blablacar, la télé et la Sécu, les colocs et le Bon Coin ?
Alors que l'on dispose désormais d'un indicateur trimestriel du bonheur, on entend souvent dire que c'était mieux avant...

Nostalgie ou réalité ? Pour le savoir, Jean-Louis Beaucarnot a une nouvelle fois revisité le passé, et ses best-sellers consacrés à l'histoire du quotidien de nos ancêtres, en se demandant qui d'eux ou de nous voyageait le mieux, mangeait le mieux, se distrayait le mieux...
Au fil d'un panorama riche et varié, il nous propose un étonnant jeu des différences, mené à partir de documents originaux d'hier et d'aujourd'hui, mis en miroir de façon souvent saisissante, entre le temps de l'obsolescence programmée et celui des économies de bout de chandelles, celui des maisons inchauffables et celui du réchauffement climatique...
Une enquête originale, qui nous fera remonter le temps, et nous permettra de trancher par nous-même cette grande question que toutes les générations se sont posée.

Un ouvrage qui laisse songeur... A méditer...

Celui que les médias surnomment le "Pape de la Généalogie", connu pour ses émissions de radio et télévision et pour ses livres à succès, nous propose ici, dans un style direct et efficace, une relecture et une analyse originales de notre histoire et de notre présent, permettant de mieux comprendre les grands changements de société.

Jean-Louis Beaucarnot, né le 19 septembre 1953 à Saint-Symphorien-de-Marmagne (Saône-et-Loire), est un généalogiste français.

Publié aux éditions JCLattès et en librairie depuis le 2 novembre 2017, cet excellent ouvrage a été sélectionné par l'Actu Littéraire Grand Livre du Mois. Il est bien évidemment disponible (ou à commander) dans votre librairie indépendante, pour nous viennois, notre Librairie Passerelles de Vienne dans l'Isère.

J'ai découvert ce livre en feuilletant la revue papier de l'Actu Littéraire que je reçois chaque mois et ce, depuis l'année 1985. L'année 1985 où une de mes collègues de travail, grande lectrice, m'avait conseillé de m'abonner. Je ne l'ai jamais regretté. J'aime beaucoup cette revue littéraire.