clwe_mottley

C’est le week-end ! Lisez, voyagez, vibrez !

C'est le week-end ! Allez chez votre libraire, demandez-lui conseil. Et plongez dans PAGE des Libraires, laissez-vous guider ! 

Félicitations à la lauréate du prix du roman Page/America 2022 – décerné le week-end dernier lors du festival America à Vincennes par un jury de libraires et de bibliothécaires – Leïla Mottley pour son premier roman, Arpenter la nuit (Albin Michel), « un grand roman initiatique et social, mais aussi un texte militant pour réfléchir à la situation des femmes et notamment des femmes noires dans la société américaine. » Une nouvelle voix à découvrir dès à présent sur les tables des libraires et à retrouver dans le numéro d’automne de Page, disponible mi-octobre !

«Miguel Bonnefoy aime à nous raconter ces destins, réels ou fictifs, d’hommes et de femmes dont les vies ont oscillé entre ombres et lumières. Partons à la découverte d’Augustin Mouchot dans L’Inventeur (Rivages), un portrait attachant et passionnant à découvrir !».

«Après Vie et Mort de Sophie Stark (Autrement et J’ai Lu), Anna North revient avec Hors-la-loi (Stock) un roman incroyable, au croisement de La Servante écarlate et des aventures de Jesse James. Un western où des femmes sont prêtes à tout pour vivre libres. Foncez au triple galop !».

Plongez ensuite dans Perpendiculaire au soleil de Valentine Cuny-Le Callet (Delcourt) – qui, depuis 2016, échange avec Renaldo McGirth, un détenu de Floride, en attente dans le couloir de la mort – « un livre à quatre mains basé sur les lettres du détenu, mises en image par Valentine Cuny-Le Callet, mais également par Renaldo McGirth, avec les outils qu’il peut se procurer en prison, pour parler de justice accessible à tous, des conditions d’incarcération des détenus et de création artistique dans des conditions plus qu’exceptionnelles. Un témoignage d’une grande force, tant visuelle que narrative. »

Ce week-end, en littérature jeunesse, on chemine aux côtés de Lorna et Judith dans deux romans sensibles.

On commence avec Kintsugi (Auzou). «Un matin, un drame touche Lorna, son père et sa petite sœur. Ce drame, c’est le départ aussi inattendu qu’inexpliqué de la mère de famille. Dès cet instant, et alors qu’elle est à peine âgée de 17 ans, Lorna doit devenir le pilier du foyer […]. Avec ce récit de vie adolescente, Mathilde Paris signe un texte poignant porté par l’entraide. Un récit juste et moderne que l’on parcourt la larme au coin de l’œil».

«Judith a 16 ans. C’est l’été, elle est à Marseille, elle danse en boîte de nuit, lorsqu’elle rencontre Colin, 32 ans. Ils décident très vite de se revoir. Commence alors une étrange relation. Colin habite Paris : il vient à Marseille ou Judith se débrouille pour se rendre à Paris. Mais très vite, les choses dérapent. […] En décrivant l’emprise d’un pervers narcissique sur une adolescente, ce livre (Gamine, Emmanuelle Rey, Didier jeunesse) ne nous épargne rien».

En cliquant sur chaque titre de livre vous arrivez sur la chronique de la librairie correspondante.

Bon week-end et bonnes lectures !