Sans titre - 2022-06-09T104031

C’est le week-end ! Lisez ! Poussez la porte des librairies, laissez-vous guider. Voici quelques conseils à retrouver dans nos pages (le numéro d’été arrive bientôt en librairie) !

On commence avec Écoute la pluie tomber d'Olivia Ruiz (JC Lattès). «Après le succès de son premier roman, La Commode aux tiroirs de couleurs (JC Lattès et Le Livre de Poche), Olivia Ruiz revient nous conter l'histoire d'une famille qui ne laisse pas indifférent. À travers le destin de Carmen, elle donne une véritable place à la sororité, au destin et aux poids que l'on porte inconsciemment. Ce roman est un hymne au mouvement, au cœur qui bout, à l'appel des grandes destinées. Il pétille de vérités et de bienveillance. Une vraie douceur».

«Le nouveau roman de J. Courtney Sullivan reprend les thèmes qui lui sont chers et nous immisce au cœur de l’amitié entre deux femmes que tout sépare. Porté par une écriture maîtrisée et d’une justesse psychologique impressionnante, Les Affinités sélectives (Les Escales) nous montre comment une simple année peut changer le cours d’une vie».

«Vous avez aimé House of cards ? Emparez-vous sans tarder de L'Usine à privilèges (Liana Levi) ! Entre cynisme et réalisme, sourires et frissons, Christina McDowell signe là un grand roman politique».

«À travers l'histoire d'un jeune garçon futé et épris de liberté, orphelin de mère, fils d'un bandit de grand chemin, Gil Adamson nous offre une odyssée captivante dans les Rocheuses de l'Ouest canadien à l'aube du XXe siècle et livre un palpitant récit d'aventures doublé d'une singulière chronique familiale. Le Fils de la veuve (éditions Bourgois) est à n'en pas douter un grand roman et Gil Adamson une immense écrivaine».

En littérature jeunesse, ce week-end, on célèbre les liens intergénérationnels avec deux albums !

«Quand une figure incontournable du paysage littéraire français s’associe à un grand nom de la BD, ça donne Clovis & Oups (Aurélie Valognes, ill. François Ravard, Flammarion Jeunesse), une série d’albums jeunesse tendre et réjouissante sur les petits bonheurs des vacances en famille».

Dans Un lien plus fort que tout (Inbal Leitner, Bayard Jeunesse) ,« Une petite fille rend visite à sa grand-mère avant de déménager dans des contrées trop rudes pour cette dernière. Elles savourent ces derniers instants ensemble dans l'atelier de couture de l’aïeule. […] Le texte, court et percutant, permet aux lecteurs de savourer les saynètes et aux non-lecteurs de suivre les lignes avec leurs doigts pour vivre pleinement l’attachement intergénérationnel».

Bon week-end et bonnes lectures !

P. S. : En cliquant sur chaque titre de livre (souligné), vous arriverez sur la chronique des libraires.