273395914_372134564852844_1358956993260773094_n

Un père à soi - Armel Job - Robert Laffont - En librairie depuis le 10 février dernier :

Une belle complicité, une entreprise paysagiste prospère, deux grands enfants à l'université : tout sourit à Alban et Lydie Jessel. Jusqu'à ce coup de téléphone d'une jeune inconnue, un soir, alors qu'Alban ferme son bureau. Sans en parler à son épouse, à qui il dit pourtant tout, Alban accepte de rencontrer la jeune femme. Elle lui explique avoir accompagné les derniers jours d'une certaine Michelle. Et exécuter sa dernière volonté : Michelle voulait qu'Alban sache, après sa mort, que sa vie durant elle n'avait aimé que lui...
Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? Alban n'a aucun souvenir de la moindre Michelle. Quoique... Peu à peu, presque malgré lui, il se remémore ce bref épisode amoureux de sa jeunesse qu'il pensait avoir oublié, et dont les conséquences sur sa vie, la vie de sa famille et celle de son étrange messagère vont remettre en question tout ce qu'il a, croyait-il, construit de plus solide.

Dans quel engrenage sommesnous entraînés lorsque les circonstances de la vie nous poussent à modifier des faits trop têtus ? Un père à soi explore avec une virtuosité époustouflante les effets, parfois terribles, de nos arrangements avec la réalité.

Tout d'abord, je tiens à remercier Armel Job pour sa dédicace et ses compliments pour mon blog ainsi que Sandrine Perrier-Replein pour l'envoi de ce roman en service presse. Sandrine Perrier-Replein, Attachée de presse chez Robert Laffont.

Ce roman est poignant, bouleversant. Dès les premières pages, je ne pouvais plus le lâcher. Alban accepte de rencontrer Virginie suite à son appel téléphonique juste au moment où il fermait son bureau. Il ne dit rien à son épouse Lydie pourtant pour qui il n'a aucun secret.
Virginie est technicienne de surface dans l'unité de soins palliatifs où Michelle termine sa vie. Michelle, a quarante ans et est atteinte d'un cancer en phase terminale. 

Michelle et Virginie s'attachent l'une à l'autre. Virginie s'arrange toujours pour terminer le ménage par la chambre de Michelle. Elle prend bien soin d'elle. Vérifie la bonne prise de ses médicaments, lui remonte ses oreillers afin qu'elle se sente bien. Michelle parle de sa vie à Virginie. A sa mort, elle veut que Virginie prenne contact avec Alban et lui remette une enveloppe contenant des photos prises il y a vingt ans, en 1996, lors d'un petit boulot d'été effectué dans une serre où ils plantaient des chicons. Dans cette enveloppe, il y a aussi la photo d'une petite fille de sept ans. 
Au fil de plusieurs rendez-vous, Virginie va dévoiler un peu plus à Alban la vie de Michelle mais pas que... Waouh ! Un roman et quel roman ! Un ouvrage percutant qui m'est allé droit au coeur et qui est pour moi, un véritable coup de coeur de cette rentrée littéraire 2022 !
A LIRE ! N'hésitez pas, vous allez être subjugués, une histoire incroyable mais tout-à-fait plausible ! La VIE ! Tout simplement ! Un ouvrage profondément psychologique ! Je l'ai adoré. Toutes mes félicitations à Armel Job ! Quel formidable auteur ! 

On n'est jamais ce que l'on croit être... "La dissection au scapel de l'humain, dans ses complexités et ses paradoxes". La Croix.

Membre de l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, Armal Job est l'un des plus grands écrivains belges contemporains. Toute son oeuvre romanesque, qui compte une vingtaine de titres - parmi lesquels Tu ne jugeras point (Prix des Lycéens-Belgique et prix Simenon), Loin des mosquées, En son silence, La Disparue de l'île Monsin -, est publié chez Robert Laffont.

Que j'ai aimé ce roman ! Je ne le dirai jamais assez ! Bonne lecture à vous toutes et à vous tous.