Tempête dans le bocal

Tempête dans le bocal - Bruno Patino - Grasset : en librairie depuis le 5 janvier :

Nous avons quitté le poisson rouge dans son bocal numérique : parfaitement libre, ouvert à tout, mais incapable de grandir, en difficulté pour se concentrer plus de 8 secondes, épuisé par le temps qui file et par les sollicitations infinies. Et travaillé par les algorithmes… Et nous l’y retrouvons, après une expérience mondiale inédite : un poisson rouge confiné, sauvé par sa capacité technique à échanger, travailler, regarder, garder le contact, se divertir… et découvrant, en accéléré, sa prison numérique – libre de tout connaître mais perdant le désir ; parlant à tous et chacun, mais avide de rencontres  véritables ; le dos tassé, les yeux rougis, continuant la vie avec un léger sentiment de vide et d’attente….
Impossible de rembobiner, comme dans un film américain : à nous de faire avec cette nouvelle civilisation, qui nous a emportés et transformés en vingt ans. Déconnecter est un leurre  : mais lutter avec souplesse ; transformer nos façons de faire, de connaître, d’aimer ; se chercher des rites ; réformer notre langage ; déjouer l’Intelligence artificielle ; et surtout, se créer une plage de temps à soi, chambre virtuelle, mains vides, regards vers le ciel  : telles sont les leçons et pistes possibles de cet essai bref, incisif, majeur. D’une méditation sur le temps à un souvenir de wifi en panne, d’un petit déjeuner avec Zuckerberg à une méditation sur les stages de déconnexion durs du patron de Twitter, d’une addiction personnelle à une promenade en forêt sans écran…. Libérez-vous. Renaissez. Petit poisson rouge deviendra grand…
Deux ans après l’immense succès de La civilisation du Poisson rouge, Bruno Patino poursuit son travail de recherche, le déploie et l’approfondit : que chacun puisse se trouver une voie libre et apaisée.

Président d’Arte France, spécialiste des médias et des questions numériques, Bruno Patino est l’auteur, entre autres, d’Une presse sans Gutenberg, de Télévisions, et de La civilisation du poisson rouge, petit traité sur le marché de l’attention – immense succès de librairie, traduit et salué dans plusieurs pays.

Paris-Briancon

Paris-Briançon - Philippe Besson - Julliard Editions : en librairie depuis le 6 janvier dernier.

Rien ne relie les passagers montés à bord du train de nuit n°5789. A la faveur d'un huis clos imposé, tandis qu'ils sillonnent des territoires endormis, ils sont une dizaine à nouer des liens, laissant l'intimité et la confiance naître, les mots s'échanger, et les secrets aussi. Derrières les apparences se révèlent des êtres vulnérables, victimes de maux ordinaires ou de la violence de l'époque, des voyageurs tentant d'échapper à leur solitude, leur routine ou leurs mensonges. Ils l'ignorent encore, mais à l'aube, certains trouveront la mort.

Ce roman au suspense redoutable nous rappelle que nul ne maîtrise son destin. Par la délicatesse et la justesse de ses observations, Paris-Briançon célèbre le miracle des rencontres fortuites, et la grâce des instants suspendus, où toutes les vérités peuvent enfin se dire.

Ma chronique ci-dessous, publiée ICI.

On ne sort pas indemne de ce roman profondément humain, poignant, bouleversant...
Prendre le train de nuit et lier connaissance le temps d'une soirée, d'une nuit étant donné que le trajet va durer onze heures... Avoir pris le train de nuit soit par choix ou parce que l'on a rater son TGV ce qui est le cas de Victor. Victor qui veut absolument être présent le lendemain matin à Briançon. Les uns partent en vacances tout comme Catherine et Jean-Louis, la soixantaine, retraités et qui comptent bien profiter de cette semaine de vacances bien méritées entre les deux séances de chimiothérapie de Jean-Louis...
Alexis qui va à Briançon pour vider la maison de sa mère décédée six mois plus tôt et qu'il a décidé de vendre n'ayant aucune attache envers ce chalet où il n'a jamais vécu. 
Alexis et Victor se retrouvent dans la même cabine pour dormir mais vont beaucoup parler... pourtant, habituellement,Victor est très réservé...
Un groupe de jeunes occupent la cabine proche de Catherine et Jean-Louis et vont lier également connaissance et jouer aux cartes... 
Vivre le moment présent... et... s'interroger sur la fragilité de la vie... La vie où tout peut basculer en une fraction de seconde... Un livre puissant ! A LIRE !

Depuis 2001, Philippe Besson a publié une vingtaine de romans, dont Son frère, adapté au cinéma par Patrice Chéreau, L'Arrière-saison (Grand Prix RTL-Lire), La Maison atlantique, "Arrête avec tes mensonges" et Le Dernier Enfant.

numero_deux_rentree_litteraire_janvier_2022

Numéro deux - David Foenkinos - Gallimard - en librairie depuis le 6 janvier 2022 :

«En 1999 débutait le casting pour trouver le jeune garçon qui allait interpréter Harry Potter et qui, par la même occasion, deviendrait mondialement célèbre.
Des centaines d’acteurs furent auditionnés. Finalement, il n’en resta plus que deux. Ce roman raconte l’histoire de celui qui n’a pas été choisi».

David Foenkinos, né le 28 octobore 1974, est un romancier, dramaturge, scénariste et réalisateur français.

À 16 ans, il est victime d'une infection de la plèvre, une maladie cardiaque rarissime pour un adolescent. Opéré d'urgence, il passe plusieurs mois à l'hôpital. Il étudie les lettres à la Sorbonne et parallèlement la musique dans une école de jazz, ce qui l'amène au métier de professeur de guitare.

Après avoir vainement essayé de monter un groupe de musique, il décide de se tourner vers l'écriture. Après une poignée de manuscrits ratés, il trouve son style, publie son premier roman "Inversion de l'idiotie: de l'influence de deux Polonais", refusé par tous les éditeurs contactés sauf Gallimard qui le publie en 2002, avec lequel il obtient le prix François-Mauriac.

"Le Potentiel érotique de ma Femme" lui assura un certain succès commercial et le prix Roger Nimier en 2004. À la rentrée littéraire 2007, il publie "Qui se souvient de David Foenkinos?" où il questionne justement l'arrêt brutal de sa notoriété et la chute de ses ventes. Il obtient le Prix du jury Jean Giono.

En 2009, il publie "La Délicatesse", qui constitue le véritable tournant de sa carrière. Le livre est encensé par la critique et se retrouve sur toutes les listes des grands prix littéraires : Renaudot, Goncourt, Fémina, Médicis et Interallié. Il obtiendra au total dix prix et deviendra un phénomène de vente avec l'édition Folio, qui dépassera le million d'exemplaires. Le livre est ensuite traduit dans le monde entier.

À la rentrée littéraire 2014, il publie "Charlotte", dans lequel il rend un hommage personnel à l’artiste Charlotte Salomon, assassinée en 1943 à Auschwitz et qui obtient le prix Renaudot et le prix Goncourt des lycéens. En 2015, une version illustrée d'une cinquantaine de gouaches de Charlotte Salomon et d'une dizaine de photographies représentant Charlotte et ses proches est éditée chez Gallimard.

En 2016, il change de ton et revient avec un roman satirique bâti comme un polar littéraire, intitulé "Le Mystère Henri Pick".

Quatre de ses romans ont été adaptés au cinéma : "La Délicatesse" ( 2009 ) en 2011, "Les Souvenirs" (2011) en 2014, "Je vais mieux" (2013) en 2018 et " Le Mystère Henri Pick" (2016) en 2019.

Parallèlement à son écriture romanesque, David Foenkinos travaille de temps en temps sur des scénarios de cinéma ("Jalouse", "Lola et ses frères" et "Mon inconnue" en 2017). En 2011, avec son frère Stéphane, il co-réalise le film "La Délicatesse", adaptation.

livre_galerie_9782707347626 (1)

Monument national - Julia Deck - Les Editions de Minuit :

Au château, il y a le père, vieux lion du cinéma français et gloire nationale. Il y a la jeune épouse, ex-Miss Provence-Alpes-Côte d'Azur, entièrement dévouée à sa famille et à la paix dans le monde. Il y a les jumeaux, la demi-soeur. Quant à l'argent, il a été prudemment mis à l'abri sur des comptes offshore.
Au château, il y a aussi les domestiques. L'intendante, la nurse, le coach, la cuisinière, le jardinier, le chauffeur. Méfions-nous des domestiques. Surtout si l'arrêt mondial du transport aérien cloue au sol les avions et nous tient dangereusement éloignés de nos comptes offshore.

Julia Deck est une écrivaine française, née d'un père français, artiste plasticien, et d'une mère britannique, traductrice. Etudes à Henri-IV.
En 1991, après des études de Lettres à la Sorbonne, son mémoire est consacré à "La princesse de Clèves".

Elle part vivre un an à New York où elle obtient de petits boulots dans l'édition.

Après avoir été responsable de communications dans plusieurs groupes, elle quitte sa fonction en 2005 pour se consacrer à l'écriture.

En 2012, elle publie son premier «Viviane Elisabeth Fauville» aux Editions de minuit, l'accueil du livre en fait l'une des révélations de la rentrée.

En 2014, elle publie "Le triangle d’hiver".

En 2017, elle publie "Sigma" - toujours aux Editions de Minuit.

------------------------

Un petit récaptitulatif de La Grande Librairie hier soir, émission que j'aime regarder. Paris-Briançon, je vous le conseille encore. Je l'ai apprécié.

Je vous souhaite un bel après-midi à vous toutes et à vous tous qui passez par-là, en silence ou en me laissant un petit mot, bonnes lectures.

240849065_4939412669419354_3366211634921344848_n

Emission animée par François Busnel, cliquez ICI ou sur la photo ci-dessus.