9782848867403

Le vieux qui promenait son chien - Sylvie Ongenae - en librairie depuis le 15 mars 2019 :

Samuel Amok a huit ans quand survient le pire drame pour un enfant : un accident lui arrache ses parents, son frère et sa soeur. Mais la vie ne s'arrête pas pour autant : il doit réagir, faire face, et survivre à ce funeste destin. Sans transition, il passe du bonheur le plus complet à la détresse la plus absolue. Dépouillé de tout lien affectif et de tout repère, il se dispersera et adoptera des comportements qui mettront ses jours en péril. Jusqu'à ce que son chemin croise celui d'un vieil homme, Henri, qui promène son chien. C'est l'étincelle qui fait tout chavirer, laissant entrevoir un horizon des plus inattendus. Et la métamorphose opère...

Comment à huit ans, surivre à ce drame terrible qu'est la perte de ses parents, de son frère et sa soeur dans un accident ? Du jour au lendemain la vie de Samuel bascule. A la suite du décès de sa famille, il se retrouve prostré, ne réagit plus que par la colère, l'agressivité vis-à-vis des adultes. Des adultes qui ne savent peut-être pas comment se comporter avec lui. Il se retrouve placé dans une famille d'accueil, chez Laure Legros par son éducatrice Christine. Changement d'école également, du très bon élève il devient "cancre". Il n'a plus envie d'apprendre, à quoi bon ? Ses parents ne sont plus là pour l'encourager et son nouveau professeur n'a pas du tout les qualités requises dans ce genre de situation et ne fait pas d'effort pour amener à bien Samuel qui le compare à son ancienne professeure qui était formidable.
Tellement Samuel souffre intérieurement de ce deuil insoutenable il ne se comporte pas toujours très correctement. Jusqu'au jour, où il rencontre Henri, son voisin d'en face qui va chaque jour promener son chien. Là, une longue histoire d'amitié va naître... Cette amitié va nourrir autant Samuel qu'Henri, sénior pas vraiment gâté par la vie également. 
Je ne développe pas plus au risque de vous raconter l'histoire. L'histoire boulersante de Samuel, Samuel et Henri. Un livre rempli d'amitié, d'amour et d'espoir. Même "au fond du gouffre" tout n'est pas perdu, la vie continue ! A LIRE ABSOLUMENT ! J'ai adoré cet ouvrage bouleversant qui devrait être lu par le plus grand nombre d'entres nous et par les professionnels de santé.

Sylvie Ongenae signe ici une histoire à la fois drôle et émouvante sur l'enfance et ses avatars, fondée sur une intrigue riche en suspense, en rebondissements, et peuplée de personnages profondément humains. Elle interroge ce qui se produit au plus profond de l'être quand celui-ci est menacé d'un naufrage intérieur.
Elle est l'auteure de plusieurs romans parus aux éditions Lucien Souny, dont Un Tiroir mal fermé (2017), L'Arbre à promesses (2016).

Originaire du Limousin, Sylvie Ongenae exerce en tant que médecin psychiatre-psychanalyste à Limoges et à Guéret. Roman après roman, elle donne toute la mesure de son expertise professionnelle. Elle explore sentiments et émotions avec une vérité saisissante. Elle parle d’amour et d’amitié avec poésie et simplicité, humanisme et profondeur. Débordante d’imagination, habitée par des personnages hauts en couleur, elle régale les lecteurs avec des intrigues passionnantes, savamment construites et émouvantes.
Elle vit en Limousin.

Je remercie infiniment Véronique Thabuis, Attachée de presse dans la formidable maison d'Editions Lucien Souny pour l'envoi en service presse de cet ouvrage que je vous recommande absolument. Un livre qui nous permet de réfléchir, qui nous apporte beaucoup.