9782702163542-001-T

Terminus Garabit - Sylvie Baron :

FOLIE MEURTRIERE SUR LE VIADUC DE GARABIT

A quinze ans, Marc et Simon vivaient aveuglément leur été : braver les interdits et franchir en courant les six cents mêtres du célèbre viaduc ferroviaire de Gustave Eiffel, cent mètres au-dessus du vide, pour entrer dans l'âge d'homme et retrouver Gloria et Pauline de l'autre côté.
Vingt ans plus tard, Marc, hanté par ses souvenirs, revient au pays. Il découvre un terroir qui lui paraît abandonné. Même la ligne de chemin de fer, sa ligne, est menacée de disparition comme un trait tiré sur son enfance.
Il n'hésite pas à s'engager auprès de ceux qui se battent pour la survie de leur territoire. Mais son principal combat est pour Gloria, pour l'amour de Gloria malgré son terrible accident.
Quel accident ? Avant même de découvrir la vérité, Marc comprend qu'une menace est toujours là et qu'il n'échappera pas aux fantômes du passé...

J'ai lu ce roman qui relève à la fois du polars et de l'actualité de nos régions. En 1995, Marc et Simon étaient de jeunes adolescents. Marc venait passer ses vacances dans la maison familiale qui ensuite a été vendue. A la suite d'une demande de mutation, Marc, le parisien, revient vivre dans la région 20 ans plus tard et constate tous les changements. Il va retrouver Simon, Gloria et Pauline. 
Ce roman se lit d'une traite. Un roman poignant, percutant. L'accident de Gloria, qui en est responsable ? Eternelle question ? Les menaces qu'elle reçoit etc... 
Du début à la fin, j'ai été tenue en haleine et je ne m'attendais pas du tout à ce dénouement alors vraiment pas du tout ! A LIRE ! 

Ci-dessous, je tiens a vous préciser les mots de l'excellente auteure qu'est Sylvie Baron :
Ce roman est une fiction qui s'appuie néanmoins sur la réalité économique et sociale d'aujourd'hui. Pour les thèmes développés ici, je tiens à saluer et remercier en particulier :
- Le Comité pluraliste de réhabilitation, de défense et de promotion de la ligne SNCF Béziers-Millau-Neussargues-Clermont-Ferrand-Paris et son président, Jacky Tello, qui m'a ouvert ses archives avec beaucoup de gentillesse.
- Elisabeth Baillon et Guy Brun pour leur ouvrage Il était une fois Garabit, publié à l'Institut d'Etudes Occitanes en 1992.
- Patricia Rochès pour son livre 
Le Viaduc de Garabit, publié par La Vie du Rail en 2007.
- Michel Decroix pour ses anecdotes sur Garabit reprises dans l'ouvrage issu de mon atelier d'écriture avec la médiathèque de Neuvéglise-sur-Truyère, Mémoires de nos villages, publié par les Editions du Bord du Lot en 2015.
- L'AMIGA (Association des amis de Garabit) qui fait vivre la mémoire du Viaduc.
M. Juni qui m'a emmenée tant de fois sur le site de Garabit pour m'en faire découvrir tous les aspects. Sylvie Baron.

Cet excellent roman est à la fois un roman/polars et un formidable roman d'actualité sur la réflexion qui concerne l'entretien et le maintient des petites lignes SNCF en activité. C'est tellement important pour nous tous, pour notre avenir et pour lutter contre le réchauffement climatique. Il vaut mieux développer le transport par le rail que par la route. Il n'y a pas besoin d'effectuer Science Po ou l'Ena pour le comprendre...!!!

Professeur agrégée, passionnée de littérature et amoureuse de la nature, Sylvie Baron a élu domicile dans la Haute-Auvergne. En émule talentueuse des reines du crime anglo-saxonnes, elle signe des thrillers captivants ancrés dans une France des territoires traversée par de profondes mutations. Elle a reçu les prix Averne et Lucien-Gachon pour L'Héritière des Fajoux publié aux éditions Calmann-Lévy.

Je remercie infiniment Antoine Lebourg, Attaché de Presse chez Calmann-Lévy pour l'envoi de ce livre passionnant. Vraiment un livre à mettre en évidence sur la table des libraires parmi les nouveautés. Littérature Domaine Français.

J'en profite pour vous souhaiter une agréable semaine à vous tous.
Amitiés autour des livres.

header_avril

(Cliquez sur la photo ci-dessus)