9782258133198ORI

Le Roman d'Elsa de Geneviève Senger

Vous serez donc le médecin des femmes ? Lui avait demandé un des membres du jury. 
- Certainement. Elles se confieront plus facilement à une femme qu'à un homme, et se laisseront examiner intimement avec moins de réticence.
- Dans ce cas, insinua un de ses confrères, un professeur qui jouissait d'une réputation de grand spécialiste du diabète, pourquoi n'avez-vous pas choisi d'être sage-femme ? Cette profession est beaucoup plus féminine que celle de médecin ! Vous auriez pu vivre parmi vos semblables !
Des sourires narquois s'étaient dessinés sur les lèvres. Une femme médecin ! Elle n'était certes pas la première, mais elles se comptaient encore sur les doigts de la main.
Les réflexions s'étaient arrêtées là. Depuis que madame Curie avait été récompensée, en même temps que son mari Pierre Curie, par le prix Nobel de physique -un domaine pourtant bien masculin- les esprits commençaient à admettre que certaines femmes d'exception, une minorité, pouvaient égaler, voire surpasser les hommes.
On l'avait félicitée pour l'excellence de sa thèse, et son originalité. En aparté, un juré lui avait même soufflé à l'oreille : "Votre sujet prouve combien nous pouvons, nous autres médecins, nous tromper et persister dans l'erreur. Ce pauvre docteur Semmelweis a tant souffert de ne pas être compris ! Il était simplement en avance sur son temps. Personne, à part lui, ne pouvait imaginer que de minuscules choses invisibles à l'oeil nu se déposaient sur les mains... L'hygiène, souvenez-vous-en toujours, mademoiselle et chère consoeur, est le début de la santé".

Tout s'était donc parfaitement déroulé, jusqu'à la fin. C'est au moment où elle sortait que l'incident s'était produit. Tout-à-coup, un groupe d'étudiants s'étaient engouffrés dans la salle, déguisés en femmes, certains portant perruque, d'autres perchés sur des talons hauts, engoncés dans des robes violemment échancrées qui laissaient voir la naissance de faux seins. Et avant qu'elle ne soit revenue de sa surprise, elle entendit :
- Alors, la petite dame veut jouer au docteur ?

Extrait du roman Le Roman d'Elsa de Geneviève Senger paru aux Presses de la Cité dans la collection Terres de France le 16 février 2017. Extrait tiré de notre excellent Almanach Des Terres de France 2018.

1900. Elsa Samuelson, issue de la grande bourgeoisie parisienne, veut devenir médecin. En échange d’un mariage arrangé avec un aristocrate désargenté, elle verra sa détermination récompensée. Au point de sacrifier sa vie de femme et de renoncer à la maternité ?

De sa beauté, Elsa Samuelson n’est pas consciente. De sa détermination, elle sait qu’elle peut tirer le meilleur. En ce début du XXe siècle, l’époque sied aux pionnières. Mais comment convaincre son père, riche banquier parisien, de sa volonté d’être médecin ? Elle accepte d’épouser Adrien de Longeville, un aristocrate désargenté ; en contrepartie, elle poursuivra ses études. Dans un domaine où il y a tant à faire pour les futures mères, et particulièrement celles des quartiers populaires, Elsa se sent investie d’une mission. Sa vocation est là, auprès d’elles, en souvenir d’une douleur jamais cicatrisée…
Au point de sacrifier sa vie de femme, de renoncer à l’amour, à Théo, cette rencontre qui tient du miracle, à la maternité ?
 
A propos de l'auteure :
Née à Mulhouse, Geneviève Senger a découvert très jeune le bonheur des mots et de l’écriture : « Je n’ai jamais cessé de lire, de chercher, de comprendre. D’écrire. Des romans. Pour raconter des histoires, simplement. Pour donner à voir, à sentir, à vibrer. Pour consoler, aussi. Pour essayer de comprendre, toujours. »
Elle s’est tout d’abord fait connaître avec des romans pour la jeunesse. Beaucoup ont été récompensés par des prix littéraires. Auteur de nouvelles pour Côté Femme et collaboratrice pour un journal local, Geneviève Senger vit à Strasbourg, ville d’art et d’histoire au cœur d’une région, l’Alsace, qui est souvent le décor de ses romans dont L’Enfant de la Cerisaie, La Maison Vogel et Les Jumeaux du Val d’Amour.
Le Roman d’Elsa est son troisième livre publié aux Presses de la Cité après Les Larmes et l’Espoir (coécrit avec Elise Fischer) et Un cœur entre deux rives.

Cet excellent ouvrage est disponible dans votre librairie indépendante, pour nous viennois, dans notre Librairie Passerelles de Vienne.
Douce fin de soirée et bonne lecture à vous tous. La lecture est tellement agréable, elle nous fait voyager dans le temps et à travers le monde. La lecture nous permet de vivre tellement de vies ! De nous évader tout en restant chez nous !

LISEZ