PETITE KORRIG - DANIEL CARIO - TERRES DE FRANCE - PRESSES DE LA CITE

Petite Korrig - Daniel Cario

En breton, ar korriged désigne les lutins, mais aussi les nains. Korrig faisait partie de ces derniers, ce qui lui avait valu son sobriquet. Sa mère l'avait appelée ainsi dès qu'elle avait été persuadée que sa fille ne grandirait pas comme les autres enfants ; ses camarades ne la connaissaient que sous ce nom-là, et ce fut aussi celui qu'employa plus tard sa maîtresse d'école, à qui l'institution éducative préconisait pourtant d'éviter toute familiarité humiliante, surtout dans la langue vernaculaire.
Humiliée par ce surnom, Korrig ne l'avait jamais été, et elle n'aurait sans doute pas répondu à son vrai prénom, auquel son oreille n'avait été que peu habituée. Un prénom pourtant charmant : Violette.
Violette naquit le 13 juillet 1900 au Faouët. Tâcheron de ferme en ferme, le père disparut le lendemain matin, craignant sans doute d'être assujetti à domicile et obligé à une tempérance contre nature. Sa désertion ne chagrina pas la mère ; au contraire même, puisque d'une part son maigre salaire ne serait plus ponctionné par ses libations et que d'autre part elle ne l'aurait plus à traîner entre les pattes.
Rien au cours de la grossesse n'avait laissé deviner la singularité dont Violette serait affectée. Dès la naissance, la mère eut cependant l'intuition indicible de quelque chose d'anormal. Elle examina sa fillette sous toutes les coutures, ne remarqua rien de particulier, sans parvenir toutefois à dissiper l'impression désagréable qui la taraudait. Il faut croire qu'elle était déjà hantée par une forme de prémonition, et elle développa d'instinct la tendresse exacerbée de toute mère à l'égard d'un enfant handicapé.

Extrait du roman Petite Korrig de Daniel Cario paru aux Presses de la Cité dans la collection Terres de France le 19 mars 2015 et disponible (ou à commander) dans votre librairie indépendante. En ce qui nous concerne, notre excellente Librairie Passerelles de Vienne.
Extrait tiré de notre Almanach Des Terres de France.

Daniel Cario est né en 1948 au Faouët, dans le Morbihan, en plein Centre-Bretagne.
Après des études au lycée de Lorient, il est devenu instituteur puis professeur de lettres modernes en collège. 
Pendant plusieurs années, il a été responsable du secteur formation de la Ligue française de l'enseignement du Morbihan. Il s'est alors intéressé tout particulièrement aux cultures populaires d'essence traditionnelle, et notamment à la danse et à la musique. Il a tout d'abord écrit des ouvrages techniques : Du terroir à la scène : la tradition de danse bretonne et le spectacle et La Danse bretonne, puis il s'est lancé dans le roman en utilisant ses connaissances en matière de culture populaire avec deux trilogies, la première comprenant Le Sonneur des halles, La Musique en bandoulière et La Complainte de la grive et la seconde portant sur le monde des tailleurs-brodeurs bretons au XIXe siècle : Le Brodeur de la nuit, Les Habits de lumière et La Parure du cygne.
Il a continué à se diversifier en écrivant des romans pour adolescents, La Guerre des Trotte-menu et Coup d'Etat chez les Trotte-menu, mais aussi des romans noirs et des policiers dont Au grenier, Prix du roman Produit en Bretagne 2015. Trois femmes en noir est son huitième roman aux Presses de la Cité.

C'est avec cet excellent ouvrage que je vous souhaite un agréable après-midi à vous tous.

ANCIENNE MACHINE A ECRIRE - XXème SIECLE