TROIS RONDS DE FUMEE - COLETTE VLERICK

Trois ronds de fumée - Colette Vlérick.

Parmi les moments les plus marquants que j'ai passés avec mon amie, je me souviens de cette soirée où, après le dîner, elle a attendu que j'aie débarrassé la table et fait la vaisselle. "Viens t'asseoir", me dit-elle. Je me glissai à ma place en face d'elle à la longue table rectangulaire sur laquelle nous prenions nos repas. C'était le mois de juin, à quelques jours du solstice. Le ciel était d'un bleu éclatant et les hirondelles sifflaient en passant comme des flèches au ras des toits. Anne-Marie avait pratiqué un passage dans la porte de la grange quand elle avait découvert un nid contre une des poutres. La réconpense arrivait chaque année quand elle entendait les petits réclamer leur becquée puis qu'elle les voyait prendre leur envol.
Assise en face d'elle, je la vis passer les mains sur le bois usé de la table - c'était déjà celle de ses arrière-grands-parents - puis ouvrir le tiroir. Ce tiroir, je ne m'étais jamais permis d'y toucher car elle ne me l'avait jamais demandé. De plus, tout ce qui nous était nécessaire était rangé dans le buffet. Je n'avais donc aucune raison de vouloir en connaître l'éventuel contenu. Nous respections soigneusement les limites de nos domaines respectifs quand je venais à Keranna. Le respect mutuel était la base de notre amitié. Nous n'en avons jamais parlé. Sans doute n'y avons-nous même jamais pensé. Cela allait de soi, comme dans toute véritable amitié.

Extrait du roman Trois ronds de fumée de Colette Vlérick paru aux Presses de la Cité dans la collection Terres de France le 28 mai 2015.
Extrait tiré de l'Almanach des Terres de France.

Pour consulter la quatrième de couverture, cliquez ICI.

Colette Vlérick est née en 1951, dans une famille où se mélangent les langues et les peuples : de la Charente-Maritime au Nord en passant par l'Espagne, la Belgique et le Schleswig-Holstein.

Elle découvre le Finistère à 23 ans. Coup de foudre pour la beauté du pays et l'hospitalité de ses habitants, qu'elle n'oubliera jamais. Après un détour par Paris et la Suisse, elle trouve son port d'attache à Plouguerneau, où elle vit actuellement.

Traductrice de profession, elle publie, en 1998, La Fille du goémonier, son premier roman, qui sera récompensé par un grand succès en librairie et par le Prix Bretagne. Puis, au fil des années, paraissent Le Brodeur de Pont-l'AbbéLa Marée du soirLe Blé noir, Les Terres chaudes, Rue Frézier et enfin, en septembre 2012, L'Herbe à la reine.

Les romans de Colette Vlérick témoignent tous de son attachement profond à la Bretagne, son pays d'adoption, et s'appuient sur des recherches historiques très pointues. Elle s'attache à faire revivre des métiers sinon disparus, du moins oubliés, à décrire des coutumes et une époque aujourd'hui révolues.

TROIS RONDS DE FUMEE - COLETTE VLERICK - SUITE 1