9782258119185

Je ne suis pas ce que vous croyez, Claire. Hélas, dit-il. Mille fois hélas.
Mais Alexandre Obertz-Straub ne se sentit pas assez courageux pour couper court à ce malentendu. Dans les premières secondes, il le laissa fuser, trouvant même plutôt flatteur qu'elle le vît sous cet angle, celui d'un héros de la Résistance que monsieur Straub cachait dans sa cave. Ensuite, il mesura que cet indigne mensonge, s'il le laissait courir ainsi, en l'état, sans lui couper les ailes avant qu'il prenne son envol, plus rien ne pourrait l'arrêter. Mais il ne se découvrit pas la force de briser cette imposture. Et il sut à cet instant qu'elle l'accompagnerait toute son existence, sans relâche, une imposture contre laquelle il devrait sans répit se débattre, comme un homme coincé dans un couloir étroit dont les parois se rapprochent peu à peu, inexorablement.
- Non, ne vous dévalorisez pas, Alexandre. Je devine les risques que vous avez pris...

Elle l'observait, les yeux mouillés. Il la laissa s'approcher de lui, alors qu'il eût dû s'effacer, goûta même à cette exaltation dont son regard était empreint.
Je ne dis rien aujourd'hui, pensa-t'il. Aujourd'hui seulement. Mais demain ? Demain, oui, j'aurai la force de le faire. Briser enfin ce miroir. Un héros, moi ? Quelle blague ! Faut-il que je lui aie tapé dans l'oeil, à cette jolie Claire, pour qu'elle me voie sous ce jour favorable ! Voici qui pourrait être d'une drôlerie sans égale, si je ne me dégoûtais pas tant moi-même...
ll la laissa faire lorsqu'elle vint lui baiser la main.
- Je voudrais tellement que nous soyons amis... proposa-t'elle, avec une effronterie que l'épaisseur de la nuit, seule, rendait possible.
Il ne voulut pas répondre. C'eût été pourtant honnête de lui dire qu'il ne désirait pas son amitié, parce qu'il n'en était pas digne. Certes, il eût fallu ensuite en apporter les raisons. Car c'eût été cruel et lâche tout de même de lui dire qu'elle en était indigne, en se défaussant. Briser ce coeur pur et exalté lui sembla à ce moment au-dessus de ses forces.

Extrait du roman L'Honorable Monsieur Gendre de Jean-Paul Malaval paru aux Presses de la Cité dans la collection Terres de France, cliquez ICI.

C'est avec cet extrait tiré de l'Almanach des Terres de France que,

Je vous souhaite une agréable journée.

TERRES DE FRANCE - PRESSES DE LA CITE - LOGO