JIM MORRISON ET LE DIABLE BOITEUX - MICHEL EMBARECK - EDITIONS L'ARCHIPEL - 2016

BANNIERE LIVRES

Jim Morrison, l'emblématique chanteur des Doors, vouait un culte à Gene Vincent, l'interprète de Be-Bop-A-Lula.

Durant les dernières années de leur courte vie, les deux hommes, prisonniers de leur propre mythe, se lièrent d'une amitié nourrie d'alcool, de drogue, d'errances et de blues.

Dans ce roman où les faits réels - de 1968 à 1971 - alimentent la fiction, le lecteur croise John Lennon, Yoko Ono, Alice Cooper, Richard Nixon, Elvis Presley, Charles Manson, entre Los Angeles, Woodstock, Altamont, Miami, Toronto et Paris. Le tout rythmé par les commentaires d'un vieil animateur radio qui a vécu en direct une époque où le rock'n'roll fut bien plus qu'une musique de distraction.

Au passage, Michel Embareck se propose, tout en explorant à sa façon cette tranche d'histoire, de résoudre une énigme : Jim Morrison aurait-il été assassiné par overdose pour une sombre affaire d'adultère et de testament ?

Hitoire vraie romancée, cet ouvrage m'a été dédicacé sur le Salon Sang d'Encre de Vienne par Michel Embareck qui était présent sur le stand de la Librairie Passerelles.

Journaliste au mensuel Best pendant dix ans, Michel Embareck a aussi collaboré à Rolling Stone et Libération. Il est l'auteur de quelque vingt romans, dont, aux éditions l'ArchipelAvis d'obsèques (2013) et Personne ne court plus vite qu'une balle (2015).

BANNIERE LIVRES

LOGO LIBRAIRIE PASSERELLES DE VIENNE ISERE REGION RHONE-ALPES