FLIC - MICHEL NEYRET - EDITIONS PLON - 2016

BANNIERE LIVRES

"Flic dans l'âme, flic de terrain, traqueur de voyous, je l'ai été pendant plus de vingt ans. Mon gibier : les braqueurs, les truands, les malfaisants. Des flags, j'en ai collectionné des dizaines. La presse m'a collé l'étiquette de "super flic". En fait, j'étais simplement un passionné : j'aimais l'excitation de la traque. Je n'ai jamais eu à tirer sur quelqu'un, je n'ai jamais perdu un homme. J'ai gagné le respect des flics, celui de voyous, et celui des magistrats.
Et puis, un jour, j'ai dérivé. Dans les sphères de la haute voyoucratie, j'ai cru que je pouvais manipuler. Mais c'est moi qui ai été manipulé. La chute a été brutale : mise en examen, procès, prison. On m'a accusé d'avoir touché de l'argent : je n'ai pas pris un centime. On m'a soupçonné d'avoir affaire à la drogue : je n'ai jamais fumé ne serait-ce qu'un pétard. On m'a décrit comme un fou de luxe parce que j'ai conduit une Ferrarri pendant un quart d'heure.
Depuis "l'affaire Neyret", je suis stigmatisé comme un ripoux total. Ce que je ne suis pas, ce que je ne serai jamais. Jamais. La justice voit tout en noir ou blanc. La vérité, elle, est plus nuancée. Je la connais, cette vérité. Et je la livre ici".

A LIRE ! VRAIMENT A LIRE !

Michel Neyret était le symbole du grand flic. Sa mise en examen l'a placé du côté des truands qu'il traquait. Est-il tombé dans un piège ? Il livre aujourd'hui sa vérité.

Pendant vingt ans, Michel Neyret a été un grand flic. Chasseur dans l'âme, il a traqué les voyous avec l'instinct d'un pisteur. Braquages, casses, prises d'otages, trafics, il a tout vu, tout combattu à Lyon, plaque tournante de la voyoucratie. Sur le terrain, Michel Neyret a servi avec honneur et efficacité. Il a même gagné le respect de truands qu'il a fait tomber : ceux-ci, condamnés, comprenaient les règles du jeu. Puis le jeu a changé : les banques n'ont plus eu de cash, la came a tout envahi, les filières se sont adaptées. Les mentalités se sont perdues, les frontières se sont brouillées. Après une carrière exceptionnelle dans la rue et dans l'action, Michel Neyret a accepté le poste de directeur-adjoint interrégional de la police judiciaire de Lyon. Et là, il n'était plus au contact. Les maffieux en ont profité. Il espérait les utiliser comme indicateurs, mais les choses ont dérapé...
Résultat : du jour au lendemain, Michel Neyret a été destitué, renvoyé de la police, inculpé, honni. Il s'est retrouvé de l'autre côté de la barrière. Méritait-il pareil traitement ? A-t-il changé ? Est-il tombé dans un piège ?
Devant une situation qui le dépasse, sans nier ses erreurs, ce grand serviteur de l'État livre aujourd'hui sa vérité.

Etant donné la grande influence sur le stand de la librairie Passerelles au Festival SANG D'ENCRE de Vienne, la semaine dernière, Michel Neyret sera à nouveau en dédicace à la librairie Passerelles le samedi 17 décembre prochain de 15 heures à 18 heures.

BANNIERE LIVRES

LOGO LIBRAIRIE PASSERELLES VIENNE (ISERE)