PORTRAIT D'UN HOMME HEUREUX - ERIK ORSENNA

BANNIERE LIVRES

A Versailles, souvent je tends l'oreille, rêvant de retrouver une amitié, une conversation quotidienne et qui dura trente-cinq ans. Entre Louis XIV et André Le Nôtre. Le monarque le plus puissant à qui tout doit céder, même le temps. Et l'homme de la terre, le saisonnier, celui qui reste du côté de la nature, même s'il la force comme personne avant lui.
Ensemble ils ont écrit le plus grand livre du monde -mille hectares-, le roman du Soleil incarné. La seule histoire occidentale qui impressionnait Quianlong, l'empereur de Chine, le créateur du Jardin de la Transparence parfaite.

Erik Orsenna.

BANNIERE LIVRES

Erik Orsenna, pseudonyme tiré du Rivage des Syrtes de Julien Gracq, est né à Paris en 1947. Après des études de philosophie, de sciences politiques et d'économie, il enseigne la finance internationnale et l'économie du développement à l'université Paris-I et à l'Ecole Normale supérieure. En 1981, il rejoint le cabinet du ministre de la Coopération, puis, deux ans plus tard, l'Elysée en tant que Conseiller culturel. Il entre en 1985 au Conseil d'Etat.
Parallèlement à sa carrière administrative, il écrit plusieurs romans dont L'exposition coloniale pour lequel il a reçu le prix Goncourt en 1988. En 1998, il a été élu à l'Académie française au fauteuil de Jacques-Yves Cousteau. Il a présidé cinq ans l'Ecole nationale supérieure du paysage à Versailles.

BANNIERE LIVRES

 363

(Photo VERSAILLES, prise le 2 septembre 2013)

BANNIERE LIVRES