P1100540

63161350_p

Willy Ronis
Ce jour-là

"J'ai la mémoire de toutes mes photos, elles forment le tissu de ma vie et parfois, bien sûr, elles se font des signes par-delà les années. Elles se répondent, elles conversent, elles tissent des secrets".

 A partir d'une cinquantaine de photos, Willy Ronis dessine son autoportrait. On le suit dans ses voyages, ses virées dans les rues de Paris et sur les bords de la Marne, ses reportages aussi. Une photo, c'est un moment pris sur le vif, mais c'est aussi l'histoire d'un jour. Ce jour-là : un autoportrait à la manière d'un "Je me souviens". C'est avec émotion que ce livre feuillette à la fois son être le plus intime, son talent de photographe et son talent de conteur.

 63161350_p

Photographe français né en 1910, Willy Ronis débute sa longue carrière dans les années 1920 en arpentant les rues de Paris son appareil à la main. En 1937, il décide d'être photographe-reporter-illustrateur indépendant, et de reportage en reportage couvre presque tout le XXe siècle : manifestations ouvrières de 1934, grèves chez Citroën-Javel de 1938, retour des prisonniers de la Seconde Guerre mondiale, célèbre portrait du "Mineur silicosé" en 1951, etc...
Il obtient la médaille d'or à la Biennale de Venise en 1957, reçoit le grand prix national des Arts et des Lettres pour La Photographie en 1979, puis le prix Nadar pour son album Sur le fil du hasard.
Membre de la Royal Photographic Society of Great Britain depuis 1993, officier dans l'ordre du Mérite en 1995 et officier de la Légion d'honneur en 2008, ses oeuvres font l'objet de nombreuses expositions et rétrospectives en France et à l'étranger, organisées par l'agence Rapho, dont il est membre depuis 1946, et par la direction du Patrimoine.
Willy Ronis est mort le 11 septembre 2009.

63161350_p