Pont Alexandre IIIPONT ALEXANDRE III

Situé à deux pas de l'esplanade des Invalides, le pont Alexandre III est offert à la France par le tsar Alexandre III de Russie pour l'Exposition universelle de Paris de 1900. Symbole de l'alliance franco-russe, cette construction métallique de quarante mètres de large relie les Invalides et l'avenue Alexandre III, menant ainsi jusqu'aux Petit et Grand Palais.
Edifié par les ingénieurs Jean Résal et Amédée d'Alby ainsi que par les architectes Cassien-Bernard et Gaston Cousin, elle est en outre constituée d'une arche de 107 mètres et comporte deux tunnels de pierre à ses extrémités. Les contreforts du pont hébergent également le Showcase, un club et une scène dédiés à la création musicale, installés dans un hangar à bateau désaffecté depuis septembre 2006. Classé à l'inventaire des monuments historiques en 1975, l'édifice est aussi richement décoré par Emmanuel Fremiet, Gustave Michel, Pierre Granet et Clément Steiner, et éclairé par trente-deux candélabres. S'inspirant des thématiques de la France du Moyen Age comme de l'époque moderne, les ornementations représentent les renommées des arts, de l'agriculture, du combat et de la guerre. Le pont Alexandre III symbolise donc à merveille l'esthétique de la Belle Epoque.